Bétiso : la vache transfrontalière du Pays basque

Bétiso : la vache transfrontalière du Pays basque
Par défaut

Si cette vache mythique avait presque disparu en France, côté espagnol en revanche elle a toujours fait partie du patrimoine grâce à une politique de maintien. Une espèce sauvage, caractérisée par ses cornes élégantes, qui aujourd’hui fait l’objet d’un suivi spécifique des deux côtés de la frontière. Source : france3-regions.francetvinfo.fr

Domestiquée puis redevenue sauvage selon une hypothèse, ancestrale car datant du néolithique selon une seconde hypothèse, une petite vache fait partie du paysage du pays basque : la « bétiso ».

Méconnue car elle avait presque disparue de la montagne basque côté français, elle a été réintroduite dans les années 80.
Côté espagnol, ces vaches rustiques à cornes élégantes ont demeuré sur les pentes de Pagoéta au dessus de St Sébastien. Une politique de maintien de la race qui s’est développée il y a peu avec vente de taurillons et surveillance sanitaire. Une clôture a même été installée sur plusieurs hectares pour les protéger et éviter que ces bovins divaguent n’importe où. Une semi liberté qui impose un suivi spécifique.

Quelques passionnés côté français ont souhaité leur en racheter car leurs vaches, sauvages, n’appartiennent à personne et sont difficiles à approcher. Pour le moment, il n’y a pas eu de conflit important avec les usagers de la montagne ou les éleveurs de brebis. Mais pour poursuivre dans cette voie de maintien de la race, tout le monde n’est pas d’accord.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s