La belle croissance démographique du Pays Basque

La belle croissance démographique du Pays Basque
Par défaut

Ce nouvel An 2015 s’accompagne des chiffres officiels de l’Insee, résultat du recensement de la population. Ceux du Pays basque sont significatifs dans l’ensemble de l’attrait que suscite le Pays basque et particulièrement la frange côtière. Si le chef lieu du département a perdu 6 500 habitants, sa sous-préfecture de Bayonne en a gagné 1357. Le record revient donc à Hendaye, la ville « frontalière ». En revanche, Biarritz et Saint-Jean-de-Luz se tassent. Un signe: la population de Bidart est aussi en hausse quand le taux de ses résidences secondaires est en baisse.

« L’augmentation de la population de l’Agglomération Côte Basque Adour et de ses communes membres traduit le dynamisme du territoire. C’est un signe de bonne santé de ce territoire, de son attractivité. Une population plus importante signifie davantage d’activités, de ressources et cela renforce le rôle de Bayonne, capitale de l’Agglomération Côte basque-Adour (notre photo, vue depuis la Fôret Lazaret d’Anglet. Boucau de l’autre côté de l’Adour). Notre mission, en tant qu’élus consistera à accompagner de manière harmonieuse les besoins de cette population nouvelle pour une installation des pus réussies ». Le commentaire de Jean-René Etchegaray, nouveau maire et président de l’Agglomération Bayonne-Côte Basque Adour ne souffre d’aucune ambiguité. Il n’y a pas de secret, la réhabilitation du coeur de la ville historique comme les nouveaux projets immobiliers portent leurs premiers fruits. Voilà qui donnera le ton de voeux de l’ACBA la semaine prochaine.

Une appréciation partagée par Claude Olive, le maire d’Anglet qui fait partie des cinq villes de l’agglomération. Qui ajoute une note politique à ces chiffres: Pour lui, ce cap des 40 000 habitants sera aussi le moyen d’atténuer la baisse des dotations de l’Etat « Je suis satisfait de voir la population à 40 607, cela va limiter un peu les dégats par rapport à la ponction que fait l’Etat sur les dotations globales de fonctionnement. En trois ans, il va m’enlever 3 millions, c’est à dire 56% de cette dotation. C’est comme si je gagnais 1000 euros et qu’en trois ans, ils passent à 440!. Au delà de cela, pour moi il est satisfaisant de voir ces jeunes et ces familles arriver. Anglet doit continuer à se développer harmonieusement et tranquillement afin de poursuivre sa qualité de services et sa qualité de vie ».

Même constat pour la ville de Bidart, située au sud de Biarritz la prestigieuse qui, elle, comme on pourra le lire ci-dessous a perdu des foyers, 25 330 habitants quand en 1999, elle avait passé le cap des 30 000 habitants. « On ne fait pas la course à la population, avertit Emmanuel Alzuri qui a attaqué un nouveau mandat, mais il est toujours agréable de savoir que l’on s’installe à Bidart, particulièrement des jeunes foyers grâce aux logements qui se créent. Mais ce recensement dans lequel nous enregistrons une progression de 13,90%, nous a apporté un élément un peu inattendu: la baisse des résidences secondaires. « Cela est une bonne nouvelle. Les chiffres viennent de nous parvenir: ces résidences secondaires sont passées d’un taux de 47% à 33%. Nous allons analyser tous ces chiffres car ils indiquent une tendance tout à fait intéressante ».

Quant à Boucau, la derniere-née de l’Agglomération Bayonne-Côte basque Adour, elle poursuit sa progression: 3,76%. Intéressants sont aussi les chiffres de la ville labourdine d’Ustaritz située à 14 kilomètres de Bayonne, en direction de Cambo et des vallées du Pays basque, considérée dans un raccourci un peu hatif depuis les années 90 comme le dortoir de Bayonne. En 2009, elle comptait 5517 habitants en 2010 et désormais 6294 en 2015.

Lire la suite : aqui.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s