Les origines des Basques

Les origines des Basques
Par défaut

Le Peuple Basque est sûrement le plus ancien d’Europe. Les anthropologues s’accordent à dire que les Basques d’aujourd’hui sont les descendants directs de l’homme de Cro-Magnon. Son ancienneté remonterait donc à 50.000 ans environ. C’est à des gens qui parlaient l’euskara qu’on doit les peintures de Lascaux et d’Altamira. Le basque est la seule langue non indo-européenne connue en Occident. La toponymie prouve que le basque a été parlé sur un territoire qui va au moins de l’Ebre à la Garonne et au val d’Aran. Source : francois.valiente.free.fr

À la lumière des données de l’anthropologie moléculaire, il semblerait que les Basques se soient installés en Europe en même temps que les premiers Homo Sapiens et qu’ils auraient cohabité avec les Hommes de Néanderthal. Nous serions ainsi les descendants les plus directs des artistes de l’âge de pierre qui, il y a une vingaine de milliers d’années, ont orné les parois des grottes de Lascaux et Altamira : les Basques formeraient donc la population la plus ancienne d’Europe de l’Ouest. Nos traditions (solidarité ethnique, permanence de cellules familiales, transmission de biens à un seul héritier) nous auraient permis de conserver une grande partie du capital génétique ancestral et auraient ralenti la pénétration de gènes provenant de l’extérieur. Vers 8500 av JC, différents groupes humains quittèrent la Mésopotamie à la recherche de nouvelles terres agricoles. Lorsqu’ils arrivèrent sur les rivages de l’Atlantique vers 4000 av JC, les premiers Basques étaient déjà installés au pied des Pyrénées, dans une région boisée au climat doux et humide.
Les études génétiques ont montré que les Européens de l’Ouest sont génétiquement proches les uns des autres, à deux exceptions près : les Lapons, d’origine mongole, et les Basques. Une enquête d’anthropologie moléculaire récente portant sur plusieurs centaines d’hommes a ainsi mis en évidence que les Basques :

  • ont des groupes sanguins et des marqueurs de protéines très particuliers, qui se distinguent de ceux des populations avoisinantes.
  • possèdent dans leurs chromosomes une séquence génétique qui ne se retrouve que dans une minorité de populations voisines de l’Europe Occidentale.

Ces singularités laissent supposer que les Basques sont les plus anciens occupants de l’Europe Occidentale. Nous aurions ainsi résisté mieux que tout autre peuple aux brassages génétiques qui ont transformé le continent depuis la « révolution néolithique ».
La langue basque, l’Euskara, non indo-européenne, est unique au milieu des langues parlées dans les environs. Déjà, Stabon et Jules César la décrivaient comme très différente de celle des Gaulois. Sa syntaxe et sa structure sont très particulières, si bien qu’aucun des efforts entrepris pour la relier à d’autres groupes linguistiques n’a abouti de façon convaincante. Sergeï Stratostine a rattaché l’Euskara au groupe linguistique du Caucase du Nord, qui englobe aussi le Sumérien. On a également supposé que le basque était apparenté à la langue des anciens Ibères. Mais, en dépit de quelques ressemblances, la maîtrise du basque ne permet pas de comprendre l’Ibère

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s