De Rosnay, une saga familiale qui prend racine au Pays basque

De Rosnay, une saga familiale qui prend racine au Pays basque
Par défaut

Leur nom est entré dans la légende. Chacun de leur prénom, résonne comme une part de l’histoire contemporaine. Joël, chercheur, scientifique, pionnier du surf. Arnaud, explorateur, jet setteur, mystérieusement disparu en mer. Tatiana, romancière, mondialement célèbre. Rencontres. Source : france3-regions.francetvinfo.fr

C’est au pied du phare de Biarritz, que les grands parents de Tatiana, se sont rencontrés. Natacha, la belle russe exilée, et Gaetan, l’héritier de planteurs de l’île Maurice, vont donner naissance à trois enfants : Zina, Joël et Arnaud.

Le couple passe tous les étés sur la côte basque. C’est là que Joël va apprendre à surfer, aux côtés du scénariste américain Peter Viertel, à la fin des années 50. Il ne lâchera plus jamais la planche et sera l’un des fondateurs des premiers clubs de surfs, à Anglet et Biarritz. A 78 ans printemps, il continue de surfer par tous temps, et tous les jours, sur sa vague préférée de Parlementia, à Bidart.

Son jeune frère Arnaud, va s’illustrer, lui, par ses excentricités. D’abord jet setteur, et photographe de mode, il va rapidement faire la une des magazines pour son goût de l’aventure. Il disparaît, en planche à voile,  en 1984, dans des circonstances toujours non élucidées, dans le détroit de Formose, à l’âge de 38 ans.
De la côte des basques à l’hôtel du palais, à Biarritz, Arnaud a tout fait  pour être remarqué. Son ami François « Murphy » Lartigau se souvient de son charisme, et de son audace. Le journaliste Olivier Bonnefon, en a même tiré un livre, « Arnaud de Rosnay, gentleman de l’extrême » aux éditions Atlantica.

Tatiana, est la fille de Joël. Et, donc, la nièce d’Arnaud. Elle raconte avec tendresse son enfance auprès de ces deux géants. Après avoir été journaliste, elle s’est lancée dans l’écriture. Son livre « Elle s’appelait Sarah », a été vendu à 9 millions d’exemplaires dans le monde, et l’a rendue internationalement célèbre. Elle revient parfois se ressourcer au Pays basque.  Comme pour dédicacer, son dernier roman, « Manderley For Ever« , inspiré de la vie de l’écrivaine Daphné du Maurier.
Son nom est encore à l’affiche en ce mois de septembre, avec l’adaptation ciné de l’un de ses précédents livres, « Boomerang« .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s