Pays basque : arnaque aux faux vacanciers sur Internet

Pays basque : arnaque aux faux vacanciers sur Internet
Par défaut

La loueuse d’une maison dans un village du Labourd a été visée par une tentative d’arnaque à grande échelle. Source : sudouest.fr

Dans ce petit village de 2000 âmes du Labourd, les escrocs ne se croisent pas au coin de la rue. Mais par le biais d’Internet, cette loueuse d’une maison de trois pièces destinée aux vacanciers a fait la connaissance de l’escroc Marvin Patterson, ou quel que puisse être son vrai nom. Si Internet secrète ses poisons, il a aussi ses anticorps, et grâce aux conseils trouvés sur le réseau, et à des témoignages, la jeune femme a pu déjouer l’arnaque dudit Marvin.

Une somme suspecte

L’escroquerie est la suivante : par le biais du site Internet Homelidays, auquel la loueuse a adhéré, Marvin Patterson manifeste son intention de louer la petite maison trois semaines. Mais il propose aussi un curieux mode de paiement : le versement d’une somme nettement supérieure au montant de la location, soit 5 900 euros au lieu de 1 000 euros. Car, écrit-il en anglais, il doit être remboursé d’une location qui n’a pu être honorée, dans un château, pour cause de dégâts des eaux. La loueuse devra donc, un fois reçu le chèque du propriétaire, lui rembourser la différence.

Lire la suite

Publicités

De notre relation aux machines à travers l’épigénétique

Par défaut

Une fois n’est pas coutume, un contenu qui n’est pas tout à fait en rapport avec l’objet de ce blogue, mais qui concerne chacun d’entre nous, dans nos rapports quotidiens avec la technologie. Bonne lecture. Jean-Marc Etchebarne

Libertés digitales

Souveraineté numériqueAvec le réseau, l’individu lui-même devient un réseau qui divise sa présence et sa personnalité en de multiples interactions et écrans simultanés. Cette multiprésence fait que, parfois, à force d’être partout, on n’est nulle part. Il évoluera aussi certainement en un réseau d’identités et de socialisations fluctuantes en fonction du moment, du contexte et de l’intention.

Enfin, l’épigénétique montre que l’environnement influe sur l’expression des gênes, et ce sur des périodes très courtes. Utilisateurs depuis vingt ans du réseau, nous avons peut-être déjà été modifiés. Nous n’écoutons plus que rarement des sons originaux continus mais plutôt des échantillonnages informatiques : une succession de mesures reconstituant le son. Comment notre audition s’adapte-t-elle ? Nous passons plus d’un tiers de notre temps devant des écrans luminescents unidimensionnels. Comment notre vision s’adapte-t-elle ? Nos facultés intellectuelles évoluent-elles, soumises au surflot continu des données ? Que devient notre concentration, notre attention, notre mémoire ?…

Voir l’article original 94 mots de plus