Euskadi–Pays Basque, l’atout séduction

Euskadi–Pays Basque, l’atout séduction
Par défaut

Source : routard.com – Au nord-est de l’Espagne, le Pays basque, autrement appelé Euskadi, occupe une place à part. Riche de sa forte identité et de sa culture unique, marquée par une langue à nulle autre pareille, la communauté autonome basque est une destination aux multiples facettes. En explorant ce territoire, le voyageur va à la rencontre de cités dynamiques et avant-gardistes, de villages de pêcheurs authentiques, mais aussi d’une belle nature, entre plages et montagnes. Des pérégrinations qui sont aussi l’occasion de goûter aux saveurs de la cuisine locale et aux fameux vins de la Rioja Alavesa. Le Pays basque étant, en outre, très facile d’accès depuis la France, on n’a aucune raison de se priver de le découvrir… sans aucune modération !

Riche de trois provinces, l’Euskadi possède aussi trois capitales : Saint-Sébastien (Guipuzkoa), Bilbao (Biscaye) et Vitoria-Gasteiz (Alava).

Lire la suite : routard.com

Tourisme : le réveil de la Côte basque

Tourisme : le réveil de la Côte basque
Par défaut

Avec une fréquentation en augmentation, Biarritz s’impose comme une alternative à la Côte d’Azur. La raison de ce renouveau.

Longtemps surnommée «la Belle endormie», Biarritz était une station balnéaire comme une autre, un peu plus froide, une «ville de vieux», une ville musée. Ce n’est plus le cas. En dix ans, celle qui fut aussi la cité des souverains (de l’impératrice Eugénie au roi anglais Edouard VII et au duc de Windsor) et des aristocrates russes (en plus des artistes Tchekhov et Stravinsky) a entièrement changé de physionomie. Au point que l’été dernier, le magazine «Elle» titrait «Biarritz, la nouvelle Californie ?», comparant la plage historique de la côte des Basques à celle de Malibu. Les hipsters ont pris racine dans les quartiers à la mode, ils travaillent sur Internet et prennent le train pour la capitale quand il le faut. Bars et restaurants sont bondés toute l’année, l’ancienne gare du Midi reconvertie en Palais des festivals ne désemplit pas alors qu’elle était désaffectée il y a vingt ans, un grand parc d’expositions à la Halle d’Iraty accueille de nombreux événements et la médiathèque reçoit écrivains et artistes du monde entier.

En 2014, ce sont près de 1,8 million de visiteurs qui se sont rendus dans la ville ! Et la région a connu une hausse de sa fréquentation de 10%. Un dynamisme qui profite aux 2 327 entreprises liées au tourisme, qui emploient plus de 8 500 personnes. Cette renaissance, Biarritz la doit, de l’avis de tous, à la détermination d’un homme : Didier Borotra, neveu de l’historique «mousquetaire » de la raquette, et qui en fut le maire (centriste) pendant vingt-trois ans, jusqu’en 2014. «Il a d’abord fallu professionnaliser le secteur du tourisme, alors tenu par des associations de bénévoles», résume Olivier Lépine, qui fut son adjoint en charge du développement touristique. Très tôt, Biarritz a aussi compris l’intérêt d’accueillir les compagnies aériennes low-cost comme Ryanair. Certes, 30% des vacanciers viennent de la région parisienne, mais les Anglais, les Espagnols et les Belges sont de plus en plus nombreux. Ce printemps, la ville sera ainsi directement reliée à Londres et Madrid par Air Nostrum, filiale d’Iberia.

Lire la suite : capital.fr

Pays basque : Le retour des trains entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Cambo-les-Bains

Pays basque : Le retour des trains entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Cambo-les-Bains
Par défaut

La ligne SNCF entre Saint-Jean-Pied-de-Port et Cambo les Bains va bientôt pouvoir rouvrir au Pays basque. Les travaux de rénovation viennent tout juste de commencer. C’est un chantier colossal qui vient d’ouvrir. L’un des plus importants de Réseau Ferré de France et qui coûtera 44 millions d’Euros. Source : france3-regions.francetvinfo.fr

Elle avait été fermée depuis plusieurs années. La ligne qui relie le Pays basque intérieur à la côte atlantique était très empruntée par les touristes. La fin du chantier est prévue en octobre 2015.

Montez à la Rhune, à côté du Chef de train

Vidéo

Découvrez l’ascension de la Rhune, à bord du train à crémaillère, comme vous ne l’avez jamais vue !!!
Prenez place à côté du Chef de train (Serre-frein de tête), sur la plateforme avant, en gare de Sare (au col de St-Ignace), et découvrez le panorama s’offrant à vous jusqu’à l’arrivée au sommet de la Rhune. Source : spirit-track.overblog.com

Ballades du côté de Saint-Jean-de-Luz

Galerie

Saint-Jean-de-Luz, souvent prise et pillée par les Espagnols, souffrit longtemps de sa position frontalière. Elle subit notamment, en 1558, un incendie qui n’épargna qu’une seule maison – celle où résidait le chef du contingent ibérique ayant occupé la cité. C’est à la fois pour faciliter le mouillage des navires et protéger la baie que le roi Henri IV entreprit de construire le fort de Socoa (commune de Ciboure).

Saint-Jean-de-Luz connut son heure de gloire lorsque, à l’issue du traité des Pyrénées conclu quelques mois plus tôt (7 novembre 1659) par Mazarin, Louis XIV vint y épouser Marie-Thérèse d’Autriche infante d’Espagne le 9 juin 1660. La porte de l’église Saint-Jean-Baptiste, franchie à sa sortie de l’église par le couple royal fut murée 3 ans après la cérémonie, quoique l’inscription gravée dans le mur donne à croire que la condamnation de la porte a été réalisée juste après le mariage. (…) Source : Wikipédia